Sortir à Chartres

8 et 9 mai 1945 : les fêtes de la Victoire

La Seconde Guerre mondiale, débutée le 1er septembre 1939, se termina officiellement en Europe le 8 mai 1945. La capitulation de l'Allemagne nazie fut signée à Berlin par les plus hauts représentants de la Wehrmarcht et des Alliés. À l'occasion du 70ème anniversaire de la signature de l'armistice du 8 mai 1945, le service des Archives vous propose de mettre un coup de projecteur sur les célébrations chartraines qui ont suivies la fin de la Seconde Guerre mondiale et l'annonce de la Paix.

Mardi 8 mai : la liesse populaire

Dès les premières heures de l'après-midi du mardi 8 mai, avant-même que la proclamation officielle ait eu lieu, les Chartrains en vêtements de fête envahirent les rues de la ville décorées pour l'occasion. Les fenêtres furent pavoisées aux couleurs françaises et alliées et des haut-parleurs installés aux carrefours afin de diffuser les dernières informations. À la suite de l'allocution du Général de Gaulle vers 15 heures, les sirènes retentirent et les cloches sonnèrent la victoire.

Une foule immense se rendit spontanément aux monuments aux morts de 1870 et 1914 pour rendre hommage aux disparus (selon un bilan réalisé par le maire de Chartres en 1949, parmi la population chartraine deux habitants furent fusillés par les Allemands, 34 personnes furent déportées, 129 périrent lors des 54 bombardements qui frappèrent la ville et 46 personnes furent tuées lors de la Libération).

 

Dans la soirée, une retraite aux flambeaux donna le coup d'envoi des réjouissances populaires. Toute la nuit des bals publics eurent lieu rue de la Tonnellerie, place de l'Hôtel-de-Ville, place de la Gare, place Marceau ou encore place Nicochet.

Mercredi 9 mai : les célébrations officielles

 

La première journée de liesse populaire laissa place aux célébrations officielles du Victory Day organisée par le commandement américain du Southern District. Celles-ci débutèrent par les cérémonies religieuses à 10 heures par un Te Deum de la Victoire à la cathédrale, puis à 11 heures au théâtre avec une manifestation d'action de grâces réunissant français et américains de culte protestant.

À 14 heures, un cortège officiel partit de la préfecture pour se rendre aux monuments aux morts où furent déposées des gerbes et une minute de silence fut observée.

 

Une heure plus tard, une foule immense se rendit sur la place des Épars et les boulevards avoisinants. Devant la tribune dressée sur la place défilèrent les troupes américaines, les troupes françaises de l'armée de terre et de l'air, les anciens combattants, les groupements de résistance, les représentants des différents partis politiques ainsi que des élèves des écoles, collèges et lycées chartrains.

 

S'ensuivirent diverses allocutions dont celles du préfet Monsieur Chadel : " Victoire ! Victoire méritée par les nations alliées ou opprimées et par nous Français qui n'avons jamais accepté la défaite mais avons toujours cru en celle de l'Allemagne. Ce jour que nous attendions avec tant d'impatience, le jour de la victoire, est arrivé ". Il rendit également hommage aux grandes nations libératrices, salua les grands chefs de cette guerre ainsi que les prisonniers et combattants morts au champ d'honneur.  

 

Tandis que les hymnes nationaux alliés étaient joués et la Marseillaise chantée par la foule, un étendard nazi fût brûlé face à la tribune.

Sources : photographies du fonds Macé (12 II) et 2 Fi 1845