Sortir à Chartres

Chartres et la natation… une longue histoire !

Des "baignoirs" en guise de piscine

Avant de se dénommer "piscine" ou même "parc aquatique", les lieux où se retrouvaient les chartrains adeptes de la nage étaient les "baignoirs" ou "bains froids". A Chartres, on retrouve mention de ces installations dans un règlement de police l’an V, puis dans des arrêtés municipaux au XIXe siècle. Cette règlementation visait à protéger la population des "dérives" que pouvait engendrer la natation. Il était notamment interdit de se baigner avant le coucher du jour près des lieux fréquentés par le public, ce dans le but de prévenir tout "scandale" et veillez à ce que ces baignoirs ne "portent atteinte à la décence et à la morale publique".

 

Un lieu de baignade dans l'Eure.

Plusieurs baignoirs étaient tenus par des particuliers. Dans les années 1840, un dénommé Ernest Doublet installa un lieu de baignade dans l’Eure, au fond de son terrain situé au 40, rue du Faubourg-la-Grappe. Il était ouvert à tous, et ce n’était pas sans poser quelques soucis avec ses voisins, l’un d’entre eux taxant la clientèle de M. Doublet d’immoralité. Ce contentieux est porté jusqu’au Conseil d’État qui donne raison à M. Doublet. Comme le plan du baignoir l’indique, l’installation de M. Doublet n’avait rien à envier aux espaces de baignade que l’on trouve encore actuellement dans certains plans d’eau !

1925: 1ere école municipale de natation

Il faut attendre 1925 et la volonté d’un homme, M. Serrie, pour que la natation commence à émerger à Chartres. La baignade municipale se situait alors au Gord, à mi-chemin entre le rond-point de Morancez et les Trois-Ponts. M. Serrie lance alors l’école municipale de natation et l’idée d’un concours chartrain qui, quatre ans plus tard, faisait figure de championnat départemental de natation.

Le sporting Club Chartrain voit le jour

La section natation du Sporting Club Chartrain voit alors le jour. En 1932, un premier bassin est aménagé, à quelques mètres de l’Eure, aux Bas-Bourgs.
Puis, le Vélo Sport Chartrain créé à son tour sa section natation en 1933-34. Son bassin est installé aux Trois-Ponts.  
Il faut attendre 1934 pour que le Conseil municipal commence à discuter de la construction d’une véritable piscine. Mais, avec le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, les projets sont stoppés. En 1944, le bombardement des Trois-Ponts réduit à néant les installations nautiques du Vélo Sport Chartrain.

1949: la 1ere piscine de Chartres

Après-guerre, le Vélo Sport Chartrain bénéficie des dommages de guerre. La Ville de Chartres, qui a alors la volonté de construire une piscine, passe une convention avec le Vélo Sport Chartrain afin que les sommes perçues permettent de financer en partie la construction d’une piscine à la Courtille. Les plans du nouvel équipement, constitué de deux bassins de plein air, sont approuvés en 1947. L’inauguration a lieu le 10 juillet 1949 en présence de champions américains qui avaient participé aux Jeux Olympiques de Londres de 1948. Entre 1960 et 1962, le grand bassin de 25 mètres sera recouvert et le bassin extérieur fermé.
En 1975, une nouvelle piscine voit le jour à Chartres : la piscine de Beaulieu, piscine « Caneton » construite dans le cadre de l’opération « 1000 piscines ». Au terme d’une histoire riche de plusieurs décennies, c’est l’Odyssée qui, depuis 2009, a repris le flambeau de la natation à Chartres.

Sources Archives municipales : C17/4 , Oj/92, presse locale.