Sortir à Chartres

Les différents visages de la place de la Poissonnerie.

A l’occasion de la réfection de la place de la Poissonnerie, le service des Archives vous propose de retracer, au travers d'une sélection de documents patrimoniaux, l'histoire et les différents visages de cette place chartraine.

 

La place de la Poissonnerie tient son nom du commerce de poissons dont il est attesté qu'elle fut, dès le XVe siècle, le lieu de vente. En mars 1869, la Ville de Chartres vota en conseil municipal l'acquisition "favorable aux intérêts du marché aux poissons" d'un lavoir sis rue de la Tannerie et d'une maison sise place de la Poissonnerie afin d'agrandir la place. Un projet d'installation du marché à la criée et d'une halle sur la place sera envisagé en 1873-1874, avant d'être abandonné faute de crédits nécessaires. Le dernier étal de poisson disparu après 1950. Au XIXesiècle, la place de la Poissonnerie fut également envisagée à plusieurs reprises comme lieu d'installation d'urinoirs, de sanitaires ou de chalets de nécessité (les termes varient) afin de répondre aux besoins d'hygiène induits par la présence du marché voisin de la place Billard.

 

LA MAISON DU SAUMON CLASSÉE MONUMENT HISTORIQUE DEPUIS 1928

 

La place de la Poissonnerie était autrefois entièrement environnée de maisons à pignons dont la plupart furent démolies vers 1870. Parmi celles-ci se trouvent encore aujourd'hui la Maison du Saumon ainsi que la Maison de la Truie qui file. La Maison du Saumon fut construite à la fin du XVe siècle et présente sur l’une de ses consoles un saumon, qui lui donna son nom, mais également une Annonciation et Saint-Michel terrassant le dragon. Cette façade ainsi que les combles ont été classés "monument historique", suivant une décision rendue par arrêté du Ministre des Beaux-Arts, le 5 mai 1928.

L'incendie de la Maison du Saumon

 

Quelques jours avant la Libération, la ville subit plusieurs raids aériens endommageant les réseaux de distribution d’eau et d’électricité. Le 1er août 1944, une bombe tomba sur le quartier, incendiant la Maison du Saumon. Les pompiers durent descendre des tuyaux jusqu’au pont Bouju pour y pomper l’eau de la rivière.

AU COEUR DU SECTEUR SAUVEGARDÉ

 

L'immeuble dans son intégralité est, depuis 1958, inscrit sur la liste des monuments historiques du département d'Eure-et-Loir. A la fin du XXe siècle, la Maison du Saumon accueillit successivement des activités culturelles puis des restaurants. Elle abrite depuis le 18 décembre 2009 l'Office du tourisme.

Depuis les années 1960, la place de la Poissonnerie se situe au cœur du secteur sauvegardé créé en vue de la protection de son caractère historique et esthétique et de sa restauration immobilière.

Sources : gravure du fonds Macé, 3 FI 813, 2 FI 1827.

UNE PLACE RENOUVELÉE

Le 18 avril 2014, la place de la Poissonnerie a été entièrement renouvelée. Elle est aujourd'hui entièrement pavée et dispose d'un éclairage innovant mettant en valeur l'architecture de la Maison du Saumon.

 Sources : Archives municipales de Chartres, gravure du fonds Macé, 3 FI 813, 2 FI 1827.